Scenarios dynamiques | Veille & Prospective

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

jeudi 11 mai 2017

3 des 26 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles de mars 2017

3 des 6 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles (version gratuite sur abonnement) et des 26 signaux de la Lettre réservée aux abonnés payants, lettre Premium

Signal faible 2 : Google et Facebook face à l’éthique

Facebook, Google et YouTube sont dénoncés pour le premier d’avoir favorisé Trump, pour le dernier d’accoler des marques à des discours haineux, extrémistes, antisémites. Notamment en UK. La filiale UK de Havas a retiré ses budgets sur YouTube et Google Display. Theresa May a convoqué les responsables locaux de Google, le mouvement de protestation s’est étendu. Aux Etats-Unis, de gros annonceurs boycottent YouTube. Si le risque économique est faible, le risque d’image est fort. Les acteurs du numériques ne peuvent diffuser impunément des discours de haine, encore moins à côté d’une marque. Dans ce monde hyper-réactif un concurrent crédible se développe vite.

Signal faible 3 : le poids d’Amazon e-commerce

Amazon a acheminé en 2016 2 milliards d’articles par sa place de marché monde. En France, selon Morgan Stanley (Amazon ne détaille aucun chiffre), Amazon aurait réalisé en France en 2016 un CA de 4,4 Md€ (Monoprix 4,2Md€), 8 Md€ en incluant sa place de marché. Il serait le premier distributeur non alimentaire français. Le point d’achat d’Amazon est le smartphone ou l’ordinateur. Les points de vente doivent mettre le client au centre de leur logique. Ce n’est plus un slogan. C’est une alarme.

Signal faible 4 : les américains morts de désespoirs

La démographie n’est pas une tendance lourde, même si son évolution est lente. En décembre dernier, les américains ont constaté un recul de l’espérance de vie à la naissance de 2015 sur 2014. C’est Angus Deaton, prix Nobel d’économie 2015, qui constate dans ce siècle que les Blancs en milieu de vie (50-54 ans) ayant au plus le bac, ont un taux de mortalité supérieur aux Noirs de 30%, contre inférieur de 30% en 1999. Ce qui peut expliquer en partie le premier constat mentionné. L’explication vient du manque de moyens pour se soigner et aussi selon Deaton de « morts de désespoirs », alcool, drogue, suicide. Taux américains 50-54 ans : 80 pour 100.000. Taux français et allemand 45. Je laisse le lecteur aller plus loin sur les « morts de désespoir », par exemple chez les agriculteurs français qui se suicident.

samedi 6 mai 2017

3 des 26 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles de février 2017

3 des 6 signaux faibles de la Lettre gratuite et des 26 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles payante - Premium - de février 2017

Signal faible 1 : succès des microbrasseries

Encore de la micro-fabrication ! Et encore un contre-pied des tendances. Décidément, la prospective est vraiment un exercice de contre-pied ! Il y a quelques années, seules les brasseries de spécialités trouvaient grâce, les bières de luxe s’effondraient. 900 microbrasseries en France en 2016 ! 5.000 marques de bière !! 10% de microbrasseuses !!! déjà 5% du total !!!! La fraicheur de ce marché vaut pour d’autres marchés : rien n’est jamais certain, une tendance lourde peut devenir un tendance bien légère !!!!!!

Signal faible 2 : SEB c’est bien !

SEB fait partie de ces entreprises françaises dont les médias français oublient de parler parce qu’ils l’utilisent chaque jour à la cuisine, dans le ménage et que SEB n’est pas dans le CAC 40, ni à Paris. Sauf que SEB c’est une entreprise mondiale dont le troisième marché sera l’Allemagne - oui, Deutsche Qualität ! - , 3ème parce que le premier est la Chine ! Donc SEB assume des qualités différentes. Il n’y a pas que PSA ou LVMH qui achètent des entreprises allemandes. SEB cultive l’innovation (200 par an) depuis de longues années. Et ça paie.

Signal faible 3 : le pétrole, « open bar »

Peak of Hubbert ? Vous vous souvenez ? Il y a 10 ans, on ne parlait que de cela : le moment où le restant de pétrole à exploiter est équivalent à celui déjà exploité. Ce devait être vers 2020 ? Et le peak of coal vers 2040 ? On n’en parle plus. On croule sous le pétrole. Il y en a jusque 2060/70. Et pourtant il n’y a plus eu de grande découverte de pétrole depuis 25 ans au Kazakhstan. En prospective, cela rend modeste envers les tendances lourdes et cela encourage les scénarios les plus improbables.

mercredi 26 avril 2017

3 des 29 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles de janvier 2017

3 des 9 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles gratuites sur abonnement, et sur les 29 signaux faibles de la Lettre Premium réservée aux abonnés payants.

Signal faible 1 : une prospective présidentielle dans l’impensable La campagne présidentielle française de 2017 tient tout de l’exercice de prospective. Les futurs attendus s’effondrent les uns après les autres. Duflot, Hollande, Sarkozy, Juppé sont passés aux oubliettes. Les hypothèses inattendues avancent : Fillon, Hamon. L’hypothèse Fillon prend un coup dans l’aile quand celle de Macron s’assure vers le n°2. Ni les Républicains, ni le PS ne serait au second tour ! Comme quoi la prospective est bien d’imaginer l’impensable, à défaut du haïssable et surtout pas les tendances.

Signal faible 2 : nouveau quinquennat, nouvelle prospective Le futur Président de la République n’aura plus la consilience des astres. Depuis l’élection de Trump, l’inflation reprend, l’euro baisse, le pétrole monte, les taux montent. C’est un excellent exercice de prospective. Et si c’était pire ? Et si c’était mieux ? Et si l’Europe explosait car dans le fond, l’Union n’avait pas prévu le Brexit, n’avait pas de plan B. Je parierais que les programmes que nous avons beaucoup demandé ne serviront à rien. Les années en « 7 » ont précédé de graves crises : 2007, 1997, 1987, 1967, 1967, 1957, 1947, 1917 …

Signal faible 3 : le nouveau Nouveau Monde 1 : la chasse des classes moyennes J’avais développé ce concept en novembre dernier http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/le-nouveau-nouveau-monde-611224.html . Cela explique Trump, le Brexit, le Front National. Les villes votent modernité, la périphérie large (50 Km) vote le rejet de la mondialisation. En bref, les classes moyennes sont chassées des villes vers les périphéries. En imposant des % logements sociaux dans le cœur des villes, les autres logements deviennent de plus en plus chers en achat ou location : les jeunes couples avec enfants quittent les villes. Paris en est la caricature.

lundi 24 avril 2017

4 des 26 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles de décembre 2016

La Lettre des Signaux Faibles a une version gratuite avec 5 ou 6 signaux faibles, la version payante, Premium, comporte entre 20 et 25 signaux faibles

Signal faible 1 : 10 + 1 signaux forts pour 2017 ! 1. L’explosion de l’intelligence artificielle, IA, dont les chatbots, robots conversationnels 2. Début de la révolte numérique avec le débranchement de chatbots 3. Après les GAFA et les NATU (Netflix, Airbnb, Tesla et Uber), les BATX (Baidu, Alibaba, Tencent et Xiaomi) 4. Les voitures autonomes se multiplient non officiellement 5. La blockchain va finir comme les Google Glass 6. L’échec relatif des IoT, l’internet des objets 7. La Fintech s’embourbe 8. Le tournant est pris de l’AgriTech 9. Le pragmatisme de Trump s’impose notamment dans le contrôle climatique 10. Dans Blablacar il y a blabla. Avant/avec la technique 11. http://www.latribune.fr/opinions/blogs/signaux-faibles/heureux-comme-dieu-en-france-en-2040-626513.html

Signal faible 4 : qui sera le gagnant de la voiture autonome La loi traine. La voiture autonome roulera avant la loi. Les acteurs de ce marché ont des visées différentes. Pour Uber, c’est être l’acteur de la non possession de la future voiture. Pour Google (Waymo), c’est l’Android à 4 roues, le logiciel, la source d’information de la future voiture. Pour Apple, c’est toujours le design de l’objet, son ergonomie et donc l’interface système. Pour Tesla, c’est la partie d’un ensemble électrique. Pour les anciens constructeurs, c’est une nouvelle voiture. Il y aura un gagnant majeur …. Faites vos jeux ! Il y aura donc des morts.

Signal faible 6 : les conquêtes des espaces Il n’y a pas un espace. OneWeb par exemple va lancer 900 minisatellites gros comme des machines à laver, 300.000 € la pièce, produits à raison de 2 par jour ! Arianespace est loin du satellite à 60 millions € l’unité. OneWeb a levé 1 milliards $ en décembre. Non seulement le modèle économique change, mais le modèle de société change ! L’espace remplace les poteaux électriques ! Galileo est entré en service mi-décembre..

Signal faible 7 : la recherche du futur L’OCDE constate que les capacités de recherche mondiale de R&D ont doublé en 15 ans. Mais pour ses pays membres le financement public baisse. Il y a plusieurs lectures : 1. La part des émergents monte ; 2. Dans les choix publics, santé et retraites sont financés au détriment de la recherche ; 3. Les états se désinvestissent au profit des entreprises ; 4. A quelques décennies, l’OCDE paiera chèrement l’absence de nouvelles technologies majeures qui appartiendront soit à des entreprises, soit à des Etats non OCDE. L’OCDE deviendra dépendante.

vendredi 3 mars 2017

3 des 23 signaux faibles de la Lettre des Signaux Faibles de novembre 2016

Signal faible 1 : les messages de l’élection de Trump

Que l’on apprécie ou pas Trump, son élection porte plusieurs messages, plusieurs signaux faibles. 1. Le regard français est systématiquement favorable aux démocrates. C’est une forme de pensée en silo : changer de regard en prospective est la chose la plus nécessaire et la plus délicate à faire 2. La révolte des « oubliés » est un signal fort. Hillary Clinton a été soutenue par Obama, Washington et le système, de nombreuses vedettes et la Silicon Valley : ce fut un message contre-productif 3. L’énormité des affirmations et les insultes de Trump ont enfoncé les médias et ont été une libération de la parole (qui lui ont fait économiser des centaines de millions de $ en communication) 4. Les réseaux sociaux sont incontrôlés et incontrôlables. S’ils étaient l’arme des geeks, aujourd’hui les réseaux libèrent la parole sous anonymat relatif ce qui en fait une arme de désinformation largement utilisée par Trump 5. Son intuition a été son meilleur allié, loin des conseils se fondant sur les datas, et sa campagne dans les swing states (Pennsylvanie, Wisconsin, Illinois, Michigan) a été fatale à H Clinton 6. Il a vendu la marque Trump comme un bénéfice de réussite 7. Si Trump lui-même n’est pas reproductible, son vote l’est (Brexi, Front National, …) : la grande leçon est de ne pas imaginer que les grandes métropoles tiennent seules le futur 8. Reste que l’euro baisse, les bourses américaines montent et l’inflation reprend …

Signal faible 2 : Le Pen au premier tour

Avant son élection, il aurait été possible en leçon du Brexit et de Trump d’imaginer Marine Le Pen élue au premier tour des présidentielles françaises. Fillon se présente comme un homme de valeurs auxquelles on adhère quand Le Pen est une femme d’opposants que l’on rejoint.

Signal faible 3 : à quoi sert Uber

Uber (les VTC par application sur mobile) est apparu il y a 4 ans en France. BCG en a fait une étude et d’autres études sont faites. Les VTC fonctionnent à 90% en Ile de France, il faut en effet un territoire dense. Ils ont fait baisser l’activité des taxis de 5.3% par an en Ile de France, Sans compter l’impact des vélos taxis qui se sont multipliés. Et ils ont fait baisser le prix de la licence. Souvent chômeur au départ, un chauffeur de VTC ne serait pas embauché dans une entreprise, il devient autoentrepreneur chez Uber ou autres. On connait la rémunération des chauffeurs de VTC, entre 1.400 et 1.600€/mois pour 50 heures hebdomadaires. Pour les taxis, avec des rémunérations en espèces, la rémunération est moins nette. Le résultat est néanmoins là, la profession de taxi attire moins … 2.000 départs sont attendus en 2017 sur les 18.000 taxis parisiens. Si l’ubérisation sert à sortir du sans-emploi, j’y suis favorable.

La Lettre gratuite comporte 5 ou 6 signaux faibles. La Lettre sur abonnement payant comporte entre 15 et 20 signaux faibles, en fait plus de 20

jeudi 29 décembre 2016

3 Signaux faibles de la lettre de Octobre 2016

Signal faible 1

les anti Amazon Amazon dépasse mondialement Carrefour. Sur le terrain, les contre-offres se multiplient. Hema, Boulanger et Gifi visent les centre villes. Picard va offrir de la restauration rapide dans ses points de vente. Le choix du consommateur est simple : @ ou blabla !



Signal faible 2

Les Etats-Unis, la pompe à cerveaux Sur 7 prix Nobel américains 2016, seul 1 est né aux Etats-Unis, Bob Dylan. Ce pays reste une force d’attractivité. A l’inverse, aucun Américain vivant en Europe n’a reçu de prix Nobel. Reste à voir si ces expatriés des années 70 seront dans 40 ans remplacés par ceux des années 2000 et auront un Nobel en Chine ?



Signal faible 3

la France a un incroyable talent Certes, en Europe (étude EY) la France perd en attractivité derrière l’Allemagne et UK (on espère « secrètement » que le Brexit va pénaliser UK). Mais la France cumule les achats en Allemagne, des entreprises familiales : SEB achète WMF, Valeo achète FTE Automotive, Mobivia (Norauto) achète A.T.U., LVMH achète Rimowa. La France (en 2015) achète plus d’entreprises allemandes (59) que l’inverse (30). Certains disent que la France a un incroyable talent : OUI ! Elle sait créer, elle sait innover, elle sait construire des marques, elle sait vendre, … plus vite et plus fort que ses concurrents.

lundi 26 décembre 2016

3 Signaux faibles de la lettre de Septembre 2016

Signal faibles 1 : le management par priorité

General Electric avait instauré l’évaluation annuelle en méthode de management copiée en exemple. Constatant l’’accélération du rythme des entreprises, GE abandonne le bilan du passé pour des objectifs par priorité. GE demande à se projeter sur l’avenir. La prospective va-t-elle devenir tendance ?

Signal faible 2 : Kim Kardashian

Il fut un temps pas si lointain où chaque adolescente rêvait d’être mannequin. Aujourd’hui le rêve de célébrité est au creux de la main. Je ne parle pas de l’éventuel poil mais des réseaux sociaux de plus en plus rapides, de plus en plus éphémères. 140 signes, c’est déjà bien assez long … Que Kim Kardashian se fasse dérober 10 millions € ? $ ? est un grand malheur pour cet objet des réseaux sociaux. 10 millions de bijoux pour parader en fashion week dont 4 millions pour la seule bague. L’argent facile fait effectivement rêver.

Signal faible 3 : les animaux et le mutant

En Chine, à l’aide des nouvelles techniques de modifications du génome (CRISPR-Cas9) des chercheurs cultivent des tissus humains sur des organes d’animaux. Il s’agit de parer au manque de donneurs d’organes. La xénogreffe est une greffe entre deux espèces différentes. La NIH (Etats-Unis) souhaite lever l’interdiction sur le financement de cette recherche. L’éthique est débordée de toutes parts face au mutant en création.

vendredi 6 mai 2016

Mardi 10 mai 2016 de 10h à 16h !

Mardi 10 mai 2016 de 10h à 16h !

Mon dernier livre et des cadeaux … à tous les coups !

. Vous achetez mardi 10 mai 2016 entre 10h et 16h mon dernier livre « Notre futur anticipé par les signaux faibles » sur Amazon http://amzn.to/1rUhr7G et m’envoyez la preuve d’achat par mail

. Vous recevez un premier cadeau : une nouvelle qui se passe en 2046, et même avec du sexe !

. Si le livre est classé parmi les 100 meilleures ventes d’Amazon comme ce fut le cas pour « Le marketing de l’incertain », classé n°73, vous recevrez en cadeau la Lettre des Signaux Faibles dans sa version payante pendant 6 mois ! Valeur 160€ !

. À chacun de mes 4 livres de prospective acheté à cette occasion, vous gagnez un mois d’abonnement gratuit supplémentaire. Je vous recommande « 50 réponses aux questions que vous n’osez même pas poser ! »

. Noter : je suis absent du 11 au 17 mai inclus.

Le 10 mai 2016 de 10h à 16h ! Pas le 9 mai, pas le 11 mai … Le 10 mai 2016 de 10h à 16h !

dimanche 1 mai 2016

3 signaux faibles de la Lettre de janvier 2016

Signal faible 1 : les Sommets du Digital #SOMDIG16 C’est mon éditeur KAWA qui a organisé cette rencontre. Je vous encourage à regarder les tweets pour retenir quelques unes des informations très riches. Le plus étonnant ? La dernière intervention, celle de Patrice Laubignat qui a remis l’humain au centre de l’entreprise. Pour ma part, j’ai traité : « et si Amazon achetait Auchan ? Oups ! Et si Auchan achetait Amazon ? », démontré à partir de signaux faibles récents et débouchant sur un scénario extrême … et envisageable finalement.

Signal faible 2 : Orange achète Groupama Banque pour l’Afrique. Ce n’est qu’une hypothèse, un des nombreux signaux faibles lisibles dans l’annonce. Acheter Groupama Banque est pour Orange gagner du temps dans la création d’une banque mobile. Or Orange, n’est surtout pas le premier acteur dans le marché. La plupart des grandes banques ont leur banque mobile qui n’est pas un succès évident … En revanche, la banque mobile du futur, celle de la génération Bêta, est en Afrique, sans réseau physique qui d’ailleurs n’est plus nécessaire. L’Afrique c’est plus de la moitié des clients d’Orange (mais pas la moitié du chiffre) et une croissance de plus de 10% l’an lorsque l’Europe stagne. Orange y est déjà une banque. Et demain une assurance. Groupama Banque fera gagner du temps.

Signal faible 3 : Apple m’a entendu Lorsque iPhone6 est sorti, http://bit.ly/1T6Xoxk , j’avais regretté l’absence de nouveauté et notamment l’impasse sur la moodtech, la lecture de l’humeur par le mobile. Apple m’a entendu et a acquis en quelques semaines Emotient qui lit les émotions humaines, Perceptio spécialisé dans la reconnaissance d’images, Faceship spécialisée dans l’animation faciale en temps réel notamment pour le dernier Star Wars. L’exercice de détecter les signaux faibles, fait anticiper les signaux forts

lundi 21 décembre 2015

3 signaux faibles de la Lettre de novembre 2015

Signal faible 1 : le radicalisme « Islamique » est associé à radicalisme. C’est une erreur. L’islam n’est qu’une réponse parmi d’autres au radicalisme. Comme les zadistes, les antisémites, les antimusulmans, les faucheurs volontaires, etc. Aujourd’hui, les radicaux s’expriment par la violence. Le DRH d’Air France agressé en CCE est devenu sans guillemets l’affaire de la chemise déchirée. La tolérance exprimée par les politiques, la justice, les médias, … envers la violence est une forme d’approbation des radicalismes.

Signal faible 2 : Daech c’est la dèche. J’ai écrit ceci il y a un an. http://www.latribune.fr/blogs/signaux-faibles/20141201trib5afe05092/daech-c-est-la-deche.html Daech est une idéologie. Une idéologie se détruit momentanément par les bombes jamais définitivement. Malheureusement. Comme le nazisme. Les Américains ont reconnu l’attentat de San Bernardino comme un acte terroriste inspiré par Daech. Les auteurs se sont inspirés de Daech. Toute bête immonde devrait être détruite à sa naissance. Connaitre/reconnaitre la naissance, c’est bien percer le signal faible et admettre la limite de la démocratie.

Signal faible 3 : pourquoi viser la France Aucun pays n’est à l’abri d’actes terroristes. Pourquoi viser plus la France. Ce pays est culturellement un ventre mou de l’Europe, globalement depuis une trentaine d’années. Ses dirigeants cherchent plus à être aimés qu’à s’affirmer. S’affirmer, c’est s’appuyer sur ses convictions. Etre aimé c’est aller dans le sens des convictions de l’autre. Depuis quelques jours et pour la première fois depuis des décennies, le pays affirme des convictions. Sensiblement 30 ans trop tard. Il pourrait ne plus être un ventre mou.

- page 1 de 8